L'atelier de Jean

Je considère que la peinture est une forme aboutie de poésie dans mon cas ; je ne suis pas très adroit pour aligner des mots les uns à côté des autres. Je parle en allant du coq à l'âne (*) : c'est très agaçant pour ceux qui m’écoutent. Ma peinture est du même tonneau, mais là les gens comprennent que ça ne sert à rien de chercher à comprendre : c'est déjà ça de gagné.

La seule chose à comprendre dans tout ça, c'est qu'il faut regarder et oublier toute passerelle morale esthétique...

J'ai commencé à peindre après avoir découvert la peinture des surréalistes.
Au début, c'est toujours pareil : on imite, on se dit qu'on n'est pas doué pour créer un style propre; et puis d'approximation en maturité (peut-être) on fait des tableaux qui sont un rejet des influences : on se débarrasse enfin des encombrantes influences des" maîtres" du départ.
Ainsi a dû plus ou moins naître mon "style".

(*) Avec l'accent de Nîmes

Vers la galerie de Jean 

Hébergement OVH | Contact le Zart mutant | Exposez
Webmaster | Cours d'anglais | Accords de couleurs | Association humanitaire | Privé